Vous devez avoir la main sûre, ainsi que des équipements et une table élévatrice stables pour travailler sur l’un des plus grands joyaux mondiaux de l’art : « La Ronde de nuit », de Rembrandt. Heureusement, tous ces éléments sont bien en place pour l’opération « Ronde de nuit », qui se déroule en ce moment au Rijksmuseum, aux Pays-Bas. Il s’agit d’un projet de grande envergure, visant à restaurer l’une des œuvres les plus célèbres de l’âge d’or néerlandais. Achevé en 1642, cet immense tableau (3,79 x 4,53 m, 337 kg) est l’une des œuvres les plus appréciées de Rembrandt.

L’équipe de restauration a du pain sur la planche. « La Ronde de nuit » n’a acquis son nom moderne que parce qu’elle fut, à un moment donné, recouverte d’un vernis foncé. Mais ce tableau n’avait jamais été destiné à être une scène de nuit ! Par ailleurs, le tableau subit plusieurs agressions, au couteau et même à l’acide, au cours du siècle dernier.

Le projet est à la fois soigneusement planifié, en même temps, il représente une exploration vers l’inconnu, car personne ne connait les composants de ce tableau, ni ce qui se cache sous sa surface. La première partie du projet consiste donc à en créer une cartographie, couche par couche et pigment par pigment. Ce n’est qu’alors que les restaurateurs pourront planifier en détail leur travail de conservation.

La cartographie est créée en effectuant des scans répétés du tableau, à l’aide d’une gamme d’équipements sensibles. Ces équipements doivent être soigneusement positionnés avant chaque scan. Cette étape est cruciale afin de garantir que la technologie soit appliquée uniformément sur cette vaste étendue de toile. Mais elle est également essentielle, afin d’empêcher tout contact physique, susceptible d’endommager le tableau. Cette secousse d’un millimètre pourrait vraiment être catastrophique.

« Les tables élévatrices offrent les aptitudes, la capacité, le contrôle et les positionnements précis, nécessaires à l’utilisation des scanners », explique Niklas Persson, responsable commercial chez VPG. « Elles sont également propres et silencieuses. Ceci est essentiel lorsque le travail de restauration est effectué non seulement en public, mais également dans un environnement très sensible, au Rijksmuseum. Et bien sûr, elles offrent un environnement de travail sécurisé pour le personnel, ce qui est une priorité lorsque ce dernier doit travailler aux hauteurs exigées par ce tableau. ”

Ce projet pluriannuel est réalisé à la vue du public. Vous pouvez également suivre l’avancement d’opération « Ronde de nuit » ici.

Table élévatrice Maxima DX Tout sur la restauration
blank
On déménage!

Voici notre nouvelle adresse, valide à partir du 1er octobre 2019: 27 rue des Feivres, Actipôle 57070 – Metz France De nouveaux locaux, plus spacieux, mieux équipés, conçus pour mieux soutenir notre activité: « Ce déménagement est une étape importante dans notre choix d’orientation à long terme. Elle nous permettra d’offrir à nos clients un […]

blank
Une logistique flexible a permis à Picnic d’améliorer son efficacité de 60 %

Picnic est un supermarché en ligne proposant des prix bas et qui offre toutes les livraisons à ses clients. Picnic a été lancé en 2015 à Amersfoort, aux Pays-Bas, avec seulement quatre véhicules de livraison. L’entreprise est aujourd’hui celle qui connaît la croissance la plus rapide au pays, avec une flotte de plus de 800 […]